AURORE VALADE

L’ENVOL EN CHANTIER

Jusqu’au 10 novembre 2015.

DOMAINE DE CERTES
Certes/Graveron
33980 AUDENGE
Entrée libre.

L’ENVOL EN CHANTIER

À l’occasion de l’invitation « Regards sur Palissade », dans le cadre L’opus enchanté au Domaine de Certes, c’est le dialogue entre l’homme et la nature qui a inspiré à Aurore Valade, la série L’envol en chantier. Immergée durant une semaine dans la réserve naturelle, elle explora le chantier afin d’y observer ses habitants. Botanistes, hérons cendrés et graminées constituent un écosystème artificiel, fragile et en mouvement, où les équilibres tentent de s’ajuster. Cette biodiversité s’ouvre au regard de l’artiste, afin d’en faire surgir le fonctionnement orchestré par l’homme.

La photographe nous plonge dans d’étranges mises en abîmes par une dialectique des contraires, de la peinture et de la photographie, du naturel et de l’artificiel, de l’animal et de l’humain. Bien qu’en apparence en opposition, ces rencontres agissent en synergie. À la manière d’un écosystème où les différentes espèces, parfois en conflit, travaillent à un équilibre.
Sur les pas du naturaliste, Aurore Valade étudie l’espèce et dessine son rôle. Des cygnes volant dans les bâtisses abandonnées à l’envol de l’aigrette possible grâce au soutien de l’ornithologue, elle dresse le portrait d’un espace contribuant depuis des décennies à la protection des zones marécageuses et des oiseaux qui, sans l’investissement de l’homme, auraient disparu.

Exposition réalisée dans le cadre de la manifestation Certes, L’opus enchanté, en collaboration avec Le Bureau Baroque pour le Conseil Départemental de la Gironde.

AURORE VALADE

Aurore Valade arpente des récits d’existence en construisant des « scènes où la figure humaine et son environnement vont pouvoir faire corps ». Interrogeant les codes de la peinture et de la photographie, elle met en scène et retouche son sujet ; pris dans son élément naturel, la photographe accentue la personnalité, l’envers de la figure.

MERCI À NOS PARTENAIRES